Mauvais tirage dans le conduit

Mauvais tirage dans le conduit.

narokend vuur

Le tirage de cheminée est correct lorsque qu’il est compris entre 10 et 20 pascals.

Vers les produits approuvés

Raisons possibles

  • Une simple erreur de manipulation, vous n’avez peut-être pas pensé à ouvrir les arrivées d’air avant de recharger votre poêle à bois.
  • Dans les nouvelles habitations les VMC peuvent quelquefois inverser le sens du tirage de la cheminée du poêle à bois. Un poêle à bois fermé nécessite environ 30m3 d’air par heure. Les VMC ou hotte de cuisine aspirent beaucoup plus d’air. La présence de ces systèmes peut donc créer une inversion du tirage de votre cheminée. Dans ce cas là il faut ajouter une prise d’air à proximité de votre poêle à bois.
  • Lors du tubage, pensez qu’un coude à 90° et qu’un tube de grande longueur placés à l’horizontal réduiront le tirage de votre poêle à bois. Il est préférable d’utiliser par exemple 2 coudes à 45° plutôt qu’un coude à 90°.
  • De même un conduit de petite longueur peut donner un tirage insuffisant. On considère qu’un conduit est trop court lorsque sa hauteur est inférieure à 3,50 m. Dans ce cas, il faut (dans la mesure du possible) le réhausser de 2 ou 3 boisseaux. Si des arbres ou des immeubles dominent de près ou de loin la cheminée, il est nécessaire de surmonter la souche d’un chapeau anti-rabattant. Enfin, une double isolation est utile en cas de conduit extérieur. Cette dernière permettra au conduit de conserver sa chaleur intérieure en évacuant plus rapidement les fumées chaudes.
  • Conditions atmosphériques défavorables.
    Certaines conditions atmosphériques, comme par exemple le vent fort, peuvent perturber le tirage. Dans ce cas, la position de la souche par rapport au faîtage du toit devient primordiale. Les règles de construction imposent une hauteur de 40 cm entre le faîtage et la souche. Si cette hauteur n’est pas respectée, il peut se produire des inversions de tirage et des refoulements de fumées. Il existe également des chapeaux anti-refoulants qui sont surtout utilisés en ville dans le cas de tirage difficile.
  • Lorsque le conduit est froid le tirage est réduit, dans certains cas il peut s’inverser.
  • L' arrivée d’air du foyer est insuffisante, ouvrez une fenêtre !
  • Conduits de trop grandes dimensions. Il peut arriver que des conduits de grandes dimensions évacuent mal l’air chaud venant du foyer. Ce phénomène se rencontre souvent dans les cheminées anciennes comportant un foyer trop profond et un avaloir trop spacieux. Dans ce cas le feu produit une colonne d’air chaud qui s’élève trop haut avant homogénéisation et dont la température décroît trop vite, ce qui perturbe son ascension.
    Pour remédier à ce problème, on peut placer un avaloir intérieur (de dimensions réduites et répondant aux critères donnés par les abaques), au-dessus du foyer.
  • La sortie de toit en-dessous du niveau du faîtage par rapport aux vents dominants (dépassement obligatoire de 0,40m en théorie).
  • Mauvais entretien du conduit, encrassement dû au défaut de ramonage.
  • Foyer trop grand par rapport au conduit (ou l'inverse).

Réduction du tirage

A des températures élevées, la cheminée produit un fort tirage. Les meilleurs résultats sont obtenus lorsque la hauteur et le diamètre de la cheminée sont adaptés à l'équipement utilisé.

Si le tirage est trop fort, la chaleur peut être aspirée trop vite dans la cheminée. Un tirage trop fort peut être ajusté avec des clapets anti-retour, des contrôles de traction (utiliser un tuyau ou une cheminée) ou des réducteurs. L'utilisation de coudes multiples dans le tuyau réduit également la traction.

Veuillez évaluer cette page

  • Laissez un nom et une adresse électronique si vous souhaitez être contacté.